Jeudi 14 Novembre 2019 -

Infos Flash

  • Pour vos reportages contacter le +225 08708435

Actualité

COTE D’IVOIRE- OUVERTURE DE L'ATELIER DE CONCERTATION POUR UNE MEILLEURE GESTION DE L'EAU ET DES EAUX USÉES

lereperedabidjan

Dans de nombreux pays africains,l’accès à l’eau potable est constamment d’actualité. L’eau source de vie, peut devenir source de maladie lorsqu'elle n'est pas saine et potable. Face à cette problématique, l’UNESCO (Bureau régional à Abuja et National à Abidjan) organise un atelier de concertation avec les experts du secteur pour une meilleure gestion de l'eau et des eaux usées.

Placé sous la Présidence du Ministre de l'Hydraulique Laurent TCHAGBA , cet atelier se tient les 07 et 08 Octobre 2019 à l'hôtel Tiama Abidjan Côte d'Ivoire et réunit tous les ministères et experts intervenants dans le secteur de l'eau notamment: le Ministère de l'Hydraulique, celui de l'Environnement et du Développement durable ,celui de l'Assainissement et de la Salubrité, les chercheurs de l'Université Nangui Abrogoua, les experts de l'ONEP et de la SODECI , ONU Femme, les experts venus du Nigeria et bien d'autres organisations .

L’objectif de cet atelier est de renforcer la gouvernance concernant la qualité de l’eau en Côte d’Ivoire. Pour la représentante de l’UNESCO à Abidjan Mme Anne Lemaistre, de nombreux rapports nous alertent sur les menacent émergentes telles que les polluants nouveaux, les polluants biologiques, les pesticides, les micro-plastiques, les produits chimiques industriels, les métaux lourds et les produits ménagers, d’où selon elle l’initiative de cet atelier en vue de partager les bonne bonnes pratiques dans le domaine de gestion de la qualité de l’eau.

Selon le Ministre de l’Hydraulique Laurent TCHAGBA,l’acces à l’eau potable par les populations est une priorité pour le gouvernement ivoirien « Le gouvernement ivoirien a mis en œuvre en 2017, le programme ''Eau pour tous'', pour régler le problème d’approvisionnement en eau potable. L’objectif de ce programme estimé à 1320 milliards de FCFA, est de permettre à 100% de la population d’avoir de l’eau potable et de combler les déficits observés dans certaines régions et départements d’ici à 2030. A mi-parcours, le taux d’accès à l’eau potable était de 80% à la fin de l’année 2018, au plan national contre 69% en 2016 », a-t-il indiqué.

Les résolutions de cet atelier permettront certainement une meilleure gestion de la qualité de l'eau et des eaux usées.

Adonis N’Guessan

 

lereperedabidjan
`