Accédez au site 10s
Jeudi 14 Novembre 2019 -

Infos Flash

  • Pour vos reportages contacter le +225 08708435

Actualité

COTE D’IVOIRE-Les avocats de Jacques Mangoua évoque un complot dont est victime leur client

lereperedabidjan

Le conseil d’avocats du président du conseil régional de Gbêkè, Jacques Mangoua Saraka, a affirmé mercredi lors d’une conférence de presse à Abidjan, que son client a été victime d’un complot dans l’affaire de découverte d’armes et de munitions à sa résidence jugée en flagrant délit. « Il est véritablement victime d’un complot mais nous ne savons pas pour l’heure qui est l’auteur de ce complot », a déclaré Me Adjé Luc assisté de Me Brou Siméon. « Je ne connais personne sur cette terre qui dépose des armes chez lui, qui est sensé savoir que c’est une situation informationnelle, interdite et qui porte ces faits à la connaissance de la gendarmerie », a-t-il expliqué.

«Ce procès me fait peur, parce que si quelqu’un jette quelque chose dans ma cour et on me met en prison parce qu’étant détenteur » il y a un problème, a lâché l’avocat du président du Conseil régional du Gbèkè, qui s’est dit opposé à ce verdict. En réponse au procureur qui soutient la thèse du juge sur le flagrant délit, évoqué lors d’une explication à la RTI 1 (télévision publique), dimanche, Me Luc Adjé a indiqué que le jeune de ménage qui garde les clés de la maison n’a pas vu de munitions le 18 octobre, mais a découvert lui-même ces munitions le 20 octobre 2019, ce qui montre que quelqu’un les y a déposé.

Rappelons qu’inculpé pour détention illégale de munitions de guerre à sa résidence de N’Guessankro, M. Jacques Mangoua a été condamné le 3 octobre 2019 par le Tribunal de Bouaké à «5 ans de prison ferme, 5 ans de privation de droits civiques et 5 millions de francs CFA d’amende ».

N’G

lereperedabidjan
`