Mardi 04 Août 2020 -

Infos Flash

  • Pour vos reportages contacter le +225 08708435

Actualité Dossier

Urgent !

lereperedabidjan

La fièvre de Lassa, présente en Afrique occidentale, rode aux frontières ivoiriennes.

La menace de contamination est renforcée par la proximité de la Côte d’Ivoire avec des pays déjà affectés tels que le Nigeria, le Bénin et la Guinée. Devant cette urgence de santé publique, le ministère de la Santé et de l'Hygiène publique a opté pour la sensibilisation des populations.

La fièvre de Lassa est une fièvre hémorragique virale comme la fièvre jaune, la maladie à virus Ebola, la dengue. Elle est occasionnée par le virus de Lassa (qui tient son nom de la ville de Lassa, dans l'État de Borno, au Nigeria). Le principal vecteur de transmission est une souris appelée mastomys natalensis. Il est plus connu sous le nom de « rat à mamelles multiples ».

La maladie est  transmise à l’homme par le contact avec des aliments ou des ustensiles contaminés par les urines ou les excréments de ce rongeur. Le virus peut également se transmettre par contact direct avec le sang, les urines, les excréments ou autres sécrétions organiques d’une personne contaminée.

Cette pathologie se manifeste par un syndrome pseudo grippal avec une fièvre élevée associée à des céphalées, des nausées et vomissements ainsi qu’une une fatigue intense et peut se compliquer par des hémorragies mortelles. Les symptômes de la fièvre de Lassa sont très variables et non spécifiques, ce qui rend souvent difficile le diagnostic clinique aux premiers stades de la maladie. D’où la nécessité absolue du diagnostic biologique effectué dans un laboratoire de référence pour la confirmation de tout cas suspect.

lereperedabidjan
`